la vérité qui fait mal #loan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
A Brunel U. depuis : 06/12/2015 Devoirs rendus : 238 ≈ âge : 21

Zoey de Courcenay
I'm your big boss
Voir le profil de l'utilisateur
posté 27.12.15 13:50

la vérité qui fait mal
loan & zoey

Tu aurais pu lui cracher à la figure, tu aurais pu hurler, le frapper, le détester encore et encore. Mais non. Non tu n'as rien fait de tout ça. Parce que tu en es incapable. Tu ne montes pas la voix, jamais. Et crier ne sert à rien, tu le sais. Ce n'est pas en vous engueulant que le problème sera résolu. Bien que celui est bien difficile à résoudre. Comment pourrais tu seulement oublier ce qu'il s'est passé ? Comment pourrais tu ne plus y penser ? C'est impossible. Infaisable. Tu n'es pas capable de faire comme si il n'y avais rien eut, comme si ce n'était qu'un pauvre accident, une erreur de jeunesse. Pour lui, surement, que ce n'était qu'une simple erreur. Il ne s'en souvenait même pas, à croire que ça ne l'a vraiment pas touché de violer une fille. Mais toi, toi tu n'oublieras jamais. Tu n'arriveras jamais à t'ôter cette fameuse nuit de la tête.

Mais tu lui avoue tout de même, à moitié. A demi mots. C'est à lui de comprendre le reste, de comprendre l'ampleur de ses gestes. De la conséquence que ça a pu avoir sur ton comportement envers lui. Du pourquoi tu as peur, du pourquoi tu n'as aucune confiance. Tu inspires en te redressant, le laissant encaisser la chose. Comme s'il ne se rendait compte que maintenant. Comme s'il n'avait jamais pris conscience de votre relation, de ce qui vous unissait, dans le fond. D'un côté tu te dis qu'il a bien de la chance, d'avoir oublié. De vivre tranquillement sans te soucier de ce qu'il a pu faire. Peut être est ce que tu aurais du te taire, détourner la vérité. Peut être que tu aurais du faire passer ça pour une erreur, un oubli. Mais non, c'est impossible. Il faut qu'il sache. Il doit savoir pourquoi tu le fuis, pourquoi tu n'as pas confiance en lui, pourquoi tu n'es pas à l'aise, du tout. Tu le laisse reprendre ses esprits, encaisser les mots, encaisser sa connerie d'il y a presque trois ans. Silencieuse tu ne sais pas si tu dois rester ou partir. Tu ne sais pas s'il va te dire quelque chose ou non.

Tu te pinces les lèvres alors qu'il se retourne et ton coeur se serrer à ses mots. Non, s'excuser ne servira à rien, il le sait, il a compris. Il prend conscience que tu n'avais en aucun cas envie de lui dire qu'il avait un enfant, de reprendre contact avec lui. Bien qu'au fond tu te trouves quelque peu lâche d'avoir fuit. Mais c'est humain, n'est ce pas ? Tu reste surprise alors qu'il s'agenouille face à toi t'implorant du regard. Tu baisse les yeux vers lui, et une larme s'écoule le long e ta joue à son flot de paroles. Tu est quelque peu touchée par ses mots. Tu as mal mais tu es en quelque sorte soulagé qu'il se rende compte de ce qu'il a t'a fait. Tu te pinces les lèvres à nouveau ne sachant pas quoi dire. Tu essuie ta joue avant d'inspirer et de prendre la parole. « Ne reste pas parterre.. s'il te plaît.. » Tu attends qu'il se relèves avant de le regarder dans les yeux sans une once de dégoût dans le regard. Juste.. un peu de tristesse, oui. Tu finis par sourire un peu, nerveusement, tristement. « Je n'ai jamais réussi à t'en vouloir..  te pardonner je n'y arriverais pas, je ne crois pas pouvoir y arriver.. mais je suis incapable de t'en vouloir réellement.. de vouloir te le faire regretter.. je n'y arrive pas. Je n'arrive même pas à te détester.. » Tu finis par baisser les yeux. « Parce que Noa est la plus belle chose qui me soit arrivée.. même si les circonstances étaient malheureuses..Il est le plus beau cadeaux qui ne m'ait jamais été donné..  » Tu soupires un peu avant de relever les yeux. « Je suis désolée que ça soit arrivé de cette façon, je suis désolée de ne pas pouvoir raconter une belle histoire d'amour sur ses parents à mon enfant, je suis désolée de ne pas pouvoir l'élever parce que mes parents me le refusent jusqu'à ce que j'ai finit mes études, je suis désolée de ne pas savoir lui décrire son père.. parce que je ne le connais pas.. Il y a tant de choses pour lesquelles je m'en veux.. mais je n'arrive pas.. à t'en vouloir.. à toi.. » Et certains te trouvent bien stupides pour ça.

MADE BY LIGHTLESS.TCHI

• • •

    hopeless
    L'amour, tu sais, ce dont il a le plus besoin, c'est l'imagination. Il faut que chacun invente l'autre avec toute son imagination, avec toutes ses forces et qu'il ne cède pas un pouce de terrain à la réalité; alors là, lorsque deux imagination se rencontrent...il n'y a rien de plus beau ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 08/12/2015 Devoirs rendus : 148 ≈ âge : 25

Loan Kings
sweet member
Voir le profil de l'utilisateur
posté 03.01.16 2:55

Zoey ∞ Loan

La vérité qui fait mal

Enfin, tu avais vu l'ampleur de tes gestes, la conséquence que tes actes avaient eue sur la vie de Zoey. À cause de toi, sa vie ne sera plus jamais la même. Tu as fait d'elle une victime de ta connerie, et tu avais peut-être changé sa vision des autres hommes par la même occasion. Elle n'est sûrement pas fermée à une vraie relation, mais la chose devait être plus dure pour elle quelle ne l'ai pour toi. Zoey ne voulait pas de toi dans sa vie au départ, tu t'es imposé à elle, tu l'as forcé, tu as en quelque sorte pris une partie d'elle. Maintenant, elle devait vivre avec une charge supplémentaire, ton fils ou du moins, son fils, car tu n'étais pas digne d'être considéré comme le père de cet enfant. Désormais, tu comprenais pourquoi elle te semblait mal à l'aise en ta présence, de son hésitation quant à te parler de ça. D'autant plus que tu ne t'étais pas fait prier pour être violent dans tes mouvements, dans le ton de ta voix. À la secouer, lui crier dessus, tu n'avais pas arrangé ton cas. Et ce ne serait pas chose simple de te rattraper à présent, s'il était possible de te rattraper dés le départ. À la suite de cette annonce, tu n'en menais pas large, tu n'assumais pas ton action, tu ne t'assumais même plus en tant que personne. Tu ne lui faisais même pas face comme elle l'avais fait.

Mais tu encaissais, tu n'avais plus le choix et tu ne pouvais plus faire demi-tour. Il n'y avait aucune option te permettant de revenir en arrière, de ne pas poser la question à Zoey et de continuer ton chemin. Au fond, tu te disais qu'elle avait encaissé plus que tu ne pourrais jamais le faire. Alors, tu te retournes finalement, sans vraiment la regarder, tu lui déballes ce que ta tête vide à bien voulut lui dire. Tes mots sonnent différemment que tout ce que tu aurais pu dire, différent de ce que ça aurait donné si tu avais réfléchi. Tu parlais spontanément, et peut-être même avec autre chose que ta cervelle de dégénéré. Puis tu te mets à genou, parce que c'est la seule façon que tu as trouvée pour lui exprimer à quel point tu es désolé au fond de toi, a quel point elle est supérieure à toi aussi. D'avoir supporté ça et pouvoir encore maintenant. Lorsque tu l'as regarde, tu vois sur son visage que tes mots n'ont pas été vains. Elle essuie sa joue avant de te demander de te relever. Tu t'exécutes, et la regardes tandis qu'un sourire, dont tu sais qu'il n'est pas joyeux, se dessine sur son visage.

Elle te dit qu'elle n'a jamais réussi à t'en vouloir, qu'elle n'arrive même pas à te détester, mais que pourtant, elle ne te pardonnera sûrement jamais. Pour le coup, tu ne l'as ne comprend pas vraiment si quelqu'un t'avait fait ce que tu lui avais fait, tu l'aurais haï jusqu'au plus profond de toi, s'il s'était montré à toi, tu n'aurais pas agi avec autant de flegme. Mais c'est en entendant la suite que tu comprends enfin. Involontairement, la souffrance que tu lui as infligée lui a aussi apporté quelque chose de précieux. Ton égoïsme et ton manque de discernement lui ont offert Noa. Et ça t'obligeait presque à te poser la question de ta propre réaction. Tu ne te sentais pas de faire une réflexion plus profonde à ce sujet et Zoey reprit de nouveau la parole, te permettant d’échapper à ce questionnement. Elle te donne toute une liste de choses dont elle est contrariée, dont elle est désolée. Et ça t'afflige de voir que tu es responsable d'une bonne partie des choses dont elle s'en veut. En la voyant ainsi, tu te souviens que tu es humain, que tu as des sentiments et un cœur et ta seule volonté, c'est de la prendre dans tes bras. Mais tu t'abstiens, parce que tu lui as fait du mal, et que tu lui en fais encore aujourd'hui, parce que ta simple présence ne doit pas lui être ce qu'il y a de plus supportable. Malgré tout, tu ne peux t’empêcher de prendre sa main, d'avoir au moins un contact pour pouvoir transmettre ce que tu veux lui dire.

« Je suis désolé pour tout ça. » Dis-tu en insistant sur le je. « Tu n'as pas à t'en vouloir pour des choses dont tu n'es pas fautive. Je suis responsable du fait que tu n'as rien à dire sur moi, rien à dire sur ... Nous. » Tu l'as regarde un instant. « Je ne veux pas que tu aies à t'en vouloir plus que tu ne le fais déjà. Ni même que tu es à mentir à notre fils. Et même si ce n'est pas joyeux, même si ça risque d'être dur pour toi et je m'en excuse d'avance, je veux pouvoir être là pour lui maintenant. Je veux être un père, son père. Parce que c'est ce que je suis. »

Pour la première fois depuis que vous aviez commencé à discuter, tu ne parlais plus de son fils ou du tien, mais du vôtre. Est-ce un jeu pour toi ? Essayes-tu de l'amadouer en parlant ainsi ? Tu n'étais pas sûr que tout ça lui plairait, mais tu essayais, c'était du quitte ou double et au fond, tu n'avais rien à perdre.


code by Silver Lungs

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 06/12/2015 Devoirs rendus : 238 ≈ âge : 21

Zoey de Courcenay
I'm your big boss
Voir le profil de l'utilisateur
posté 13.03.16 13:42

la vérité qui fait mal
loan & zoey

Te voilà à déballer tous ces mots. A laisser tes pensées s'exprimer. Te voilà à dire des choses que certains n'auraient pas voulu entendre. Thomas aurait été révolté, Silas aussi, surement. Bien que le deuxième aurait été plus compréhensif. Tu sais que Thomas n'aime pas que tu culpabiliser à ce point, tu sais qu'il ne veut que ton bonheur. Mais c'est comme ça, tu n'y peux rien. Tu culpabilise. Tu te sens coupable auprès de ton fils alors qu'en réalité tu n'y es pas pour grand chose. C'est vrai, tu n'as pas choisis de te faire violer ce soir là. Tu n'as pas choisis de tomber enceinte. Mais tu as choisi de le garder, tu as choisi, toi toute seule, d'accoucher, d'aller jusqu'au bout. Parce que tu ne voulait pas punir cet enfant qui n'avait rien demandé à personne. Il ne méritait pas de mourir parce que tu étais effraye. Il ne méritait pas d'être tué parce qu'il n'était pas prévu. Parce qu'à la base il n'était pas voulu. Non tu voulais l'aimer et tu l'as fait. Tu l'aimes de tout ton coeur aujourd'hui. Noa c'est toute ta vie. Mais il y a tellement de chose pour lesquelles tu te sens coupable. Il y a tellement de choses que tu n'arrive pas à lui expliquer. Il est petit, trop petit, pour comprendre. Pourtant il te pose souvent des questions. Il cherche son père, souvent. Tu sais qu'il en a besoin, mais tu as peur de ne pas le supporter. Tu ne sais pas si tu peux supporter de laisser ton fils à Loan.

Tu écoutes ses mots avec attention. Mais tu ne sais pas. Tu ne sais pas si tu dois y croire, si tu peux y croire. Tu ne sais pas. Une part de toi est quelque peu effrayée, parce que tu ne sais pas si tu le supporteras toi. Mais il serait égoïste de ta part de lui refuser. Quelle mère seras tu si tu refuse à ton enfant de voir son père, et inversement. Comment pourrait être assez cruelle pour refuser à ce père de voir son enfant grandir, de participer à son éducation. Tu ne sais pas quoi faire. Tu as besoin de réfléchir. Tu as besoin de peser le pour et le contre, même si au fond tu sens qu'il ne lâchera pas. Même si tu sais que la meilleure solution serait d'accepter. Tout ça te met mal à l'aise. Tu ne sais plus quoi dire, quoi penser. C'est difficile. Tu viens à peine de le "retrouver", si l'on peut dire. Au final, tu le connais pas, comment pourrais tu lui accorder ta confiance sans le connaître ? Quand bien même il est le père de ton fils.

Tu inspires finalement et après avoir détourné brièvement le regard tu le repose sur lui. « Loan je.. » Comment peux tu dire tout ça ? Comment faire pour bien expliquer les choses, tu n'as pas envie qu'il pense que tu ne veux pas. C'est juste que tu as besoin de temps. « C'est difficile.. là comme ça de te dire que oui tu peux faire partie de sa vie. Je sais que ça peut paraître égoïste et en soit je n'ai pas le droit de te refuser ça. De te refuser de voir Noa.. parce que c'est aussi ton fils. » Tu baisses le regard, les bras croisés sur ta poitrine. « Mais j'ai peur.. et on ne se connaît finalement pas tant que ça.. J'ai besoin d'un peu de temps. J'ai besoin de temps pour y réfléchir. » Tu te perds un instant, réfléchissant à ce que tu pourrais encore dire. « Ne crois pas que je veux pas que tu le vois grandir.. C'est juste.. C'est juste qu'il est toute ma vie et je vais avoir du mal à te le confier.. comme ça.. » Tu te pinces les lèvres et relèves les yeux, nouveau. « J'ai.. j'ai besoin que tu me montres que je peux avoir confiance en toi. » Sans quoi tu ne seras pas capable de lui laisser Noa. Tu n'y arriveras pas, ça sera plus fort que toi.


Spoiler:
 

MADE BY LIGHTLESS.TCHI

• • •

    hopeless
    L'amour, tu sais, ce dont il a le plus besoin, c'est l'imagination. Il faut que chacun invente l'autre avec toute son imagination, avec toutes ses forces et qu'il ne cède pas un pouce de terrain à la réalité; alors là, lorsque deux imagination se rencontrent...il n'y a rien de plus beau ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
posté


Revenir en haut Aller en bas

la vérité qui fait mal #loan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» la vérité qui fait mal #loan
» Le mensonge qui fait du bien vaut mieux que la vérité qui fait du mal. ⊱ PV Hans ♥
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHECK IT OUT :: BRUNEL UNIVERSITY :: Campus Service-