You... Again [Pv Cole M. Lewis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
A Brunel U. depuis : 22/12/2015 Devoirs rendus : 67 ≈ âge : 31

Thomas A. Denvers
just arrived here
Voir le profil de l'utilisateur
posté 30.12.15 11:34

Sa provocation est évidente, il essaye de me faire perdre patience, je ne veux pas qu’il gagne alors j’essaye de me calmer mais ce n’est pas facile. S’il n’a nulle part où aller, il peut très bien m’accompagner au poste, ça ne lui posera aucun problème j’imagine. Il évite « habilement » le sujet de la drogue qu’il a dans ses poches pour me demander pourquoi je suis devenu flic, un sourire moqueur se dessine sur mes lèvres, il essaye de perdre du temps. Il fait semblant de s’intéresser au fait que je, je cite, « m’amuse à pourrir la vie des gens » et pourquoi est-ce que je fais ça. Il joue clairement avec ma patience, je pourrais très bien l’arrêter immédiatement et arrêter de perdre du temps mais je décide de jouer à son petit jeu.

-Tu veux vraiment que je te fasse tout un discours sur « la drogue c’est mauvais pour la santé » ?

J’hausse un sourcil et le dévisage longuement. Je ne réponds pas à sa première question, je ne suis pas rentré dans la police de façon totalement volontaire, je suis toujours militaire mais plutôt infiltré à présent.

-Tu me remercieras dans quelques années… Si tu es toujours en vie

Il y a beaucoup de morts à cause de la drogue par jour et la police sert à empêcher tout ces meurtres indirects en arrêtant les dealers. Il s’est grillé en essayant de gagner du temps et je pense qu’il en a conscience, je ne comprends pas à quoi ça lui a servi mais bon… Ca me fait gagner du temps.

-Donne-moi ta drogue maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 10/10/2015 Devoirs rendus : 893 ≈ âge : 27

Cole M. Lewis
sweet member
Voir le profil de l'utilisateur
posté 31.12.15 1:33



you... again


Maintenant j'étais grillé, Denvers avait très bien compris que je lui mentais et que je ne me promenais pas les poches vides. Ca ne servait à rien de jouer l’innocence à présent.  Alors autant profiter un peu de la situation à mon avantage, le temps que ça pouvait durer. Histoire de faire durer un peu le plaisir. Je me lance donc dans une interrogation complètement stupide étant donné de la situation, mais sa réponse m'arracha un sourire. Tu veux vraiment que je te fasse tout un discours sur « la drogue c’est mauvais pour la santé » Je laisse mollement tomber ma tête vers l'arrière en soupirant. « Je t'en pris, épargne moi cela. » Je joins mes mains en signe de prière. « Les gens sont assez responsables pour faire ce que bon leur semble bordel. S'ils ont envi de foutre leurs vies en  l'air et se ruiner la santé, qu'il le fasse! Vous êtes qui pour leur octroyer ce droit? »

Je laisse échapper un rire amer quand il me dit que je lui en serait certainement reconnaissant dans quelques années. Je crois rêver. « Si tu dois ruiner tous les bons moments de ma vie d'ici là, je crois que je souhaite être mort. » Je me foutais bien qu'il soit un ancien militaire infiltré, il était flic, et à chaque fois que je le croisais il mettait fin à un bon moment que je passais avec des amis, ou avec un fille, ou n'importe quoi que je sois en train de faire, et ça commençait à me gaver.

Donne-moi ta drogue maintenant. Las, je pousse un soupire et met mes mains dans les poches de mon jean, m’apprêtant à lui  tendre ce qu'il demandait, mais au lieu de cela, je lève la tête vers lui. « Si je refuse tu m'amènes au postes c'est ça? »

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 22/12/2015 Devoirs rendus : 67 ≈ âge : 31

Thomas A. Denvers
just arrived here
Voir le profil de l'utilisateur
posté 01.01.16 19:29

Il joint ses mains en prière et ce geste m’arrache un sourire qui s’assombrit aussitôt. Les gens sont assez responsables ? Pourtant, la plupart des personnes deviennent dépendantes à la drogue et n’arrivent pas à s’en sortir seules, je ne pense pas que ce soit si amusant. Je hausse les épaules, il ne comprend pas que c’est dangereux pour sa santé ou plutôt, je pense qu’il le sait parfaitement mais qu’il s’en fout.

-Et bien, si tu continues comme ça, ta vie ne sera pas très longue.

Mais j’imagine que de ça aussi, il se fout, il a une drôle façon de profiter de sa vie et je doute que s’il continue à se droguer, il n’aura jamais mon âge. Il met ses mains dans les poches de son jeans et un sourire satisfait se dessine sur mes lèvres, il va me donner la drogue qu’il a achetée et même s’il ne me dit pas qui est le dealer, j’aurais quand même réussi à empêcher une bande de potes de se droguer. Il hésite encore et me pose une autre question, je lève les yeux au ciel, la réponse me parait évidente.

-Si tu refuses, je te fouillerais moi-même et comme je trouverais de la drogue et bien, oui, je t’arrêterais et t’amènerais au poste.

Je lui souris et le regarde droit dans les yeux.

-Ou alors, tu me donnes ce que tu as dans ta poche et tu rentres tranquillement chez toi… Comme tu veux !

Je me demande ce qu’il va choisir, me donner sa drogue ne va pas lui faire plaisir mais je doute qu’il ait envie d’aller au poste et d’y passer la nuit.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 10/10/2015 Devoirs rendus : 893 ≈ âge : 27

Cole M. Lewis
sweet member
Voir le profil de l'utilisateur
posté 03.01.16 21:58



you... again


Je connaissais très bien les danger de la drogues et de toutes ses merde, et j'avais les deux pieds dedans, jusqu'au cou même, depuis bien trop longtemps. Je me racle la gorge et je le regarde dans les yeux un court instant. « Je crois que t'as rien à m'apprendre la dessus... » et puis si je n'avais pas eu ça, je serais peut-être mort à l'heure actuelle, donc c'était un mal pour un bien. J'étais pas fier d'avoir besoin de cette merde pour m'amuser et sentir battre mon cœur mais je n'avais surtout pas besoin qu'on aggrave le truc en me rabattant les oreilles sur des banalités pareilles. Son allusion à ma courte vie m'arracha un rire qui sonnait faux.« J'ai rien a perdre mec, tôt ou tard la mordre viendra, elle en rien a cirer la mort que je boive, que je me drogue. Si elle veut me faire crever dans un accident de voiture demain, elle le fera, alors tu sais. » J'hausse les épaules, c'est plutôt tout ce que je pense du problème. Je n'avais pas particulièrement peur de la mort. La mort affecte plutôt les gens autour que la personne qui décède et je ne pensais pas que quelqu'un tienne suffisamment à moi pour que ma disparition l'affecte au point de redouter de mourir un jour.

Quand je demande à Denvers ce que risque de me coûter le refus d'obtempérer, sa réponse ne m'étonne pas plus que ça. Je pousse un profond soupir en l'écoutant.

« Donc si tu me fouilles et que tu trouves de la came dans mes poches tu me traîne au poste, mais si je te la donne gentiment et que je ferme ma gueule, tu me laisses rentrer au calme chez moi, c'est ça? » Je manque de m'étouffer en riant. Ces flics me font halluciner. Je suis partagé entre la simplicité et la tentation de le faire bien chier. Je sais que Denvers préfère largement finir son service et rentrer chez lui tranquillement à la fin de la journée plutôt que de devoir m'embarquer au poste, perdre un paquet de temps pour la paperasse et devoir finir tard. Alors l'envie de le faire galérer un peu ne me manque pas, surtout que je n'ai rien de mieux à faire ce soir... Ou je peux très bien lui donner ce que j'ai dans les poches, passer ma route, aller en racheter un peu plus loin, rentrer chez moi et oublier ce mauvais moment. Je n'y avais pas laissé beaucoup d'argent, la quantité était minime, mais ça me faisait quand même bien chier de balancer cet argent par les fenêtres... il était précieux. Je voyais trop bien le scénario si je lui tenais tête un peu plus longtemps. Je n'avais pas envie de me battre avec ce type, et pour rien de toute façon, puisqu'il était armé. Mon regard était maintenant animé d'une lueur de haine. Je sors la drogue de mes poches et la garde un moment dans mes mains à la vue de tous, devant ses yeux. J'ajoute alors. « J'te promet que la prochaine fois se sera pas aussi facile pour toi. » Mes lèvres s'étirent dans un rictus et je lui lance le petit sachet sans vraiment me soucier du fait qu'il ne l'attrape ou non.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 22/12/2015 Devoirs rendus : 67 ≈ âge : 31

Thomas A. Denvers
just arrived here
Voir le profil de l'utilisateur
posté 07.01.16 17:21

Comme je le pensais, il se fout bien de mourir et quand je l'entends parler, je devine qu'il n'a pas peur de la mort. Je hausse les épaules en soupirant un peu.

-Tu n'es pas très positif. Tu as sûrement déjà frôlé la mort... Dans ce cas, pourquoi ne profites-tu pas du fait que tu es toujours en vie pour te reprendre? Quand je t'entends parler, j'ai l'impression que tu n'as plus envie de vivre.

Je ne comprends vraiment pas sa réaction, il est très défaitiste, sa vision de la vie est bien sombre. Je ne pense pas que si un jour il se trouve entre la vie et la mort, il se battrait pour rester en vie... Je secoue un peu la tête.

-J'ai, moi aussi, faillit mourir à plusieurs reprises et si je ne m'étais pas battu, je serais probablement mort à l'heure qu'il est... Tu te fous sûrement de ce que je te dis, je ne vais pas continuer à perdre mon temps à te convaincre.

Après tout, il pense ce qu'il veut de la vie et de la mort, moi ce qui m'importe c'est qu'il me donne sa drogue. Il me demande ce qu'il risque s'il refuse de me la donner et je lui expose donc ses deux solutions. La première, ne pas me la donner, ce qui entraînerait donc une fouille qui se terminera probablement au poste. La deuxième, me la donner sans faire d'histoire et s'en tirer "à bon compte". Il fait lui aussi un petit résumé de ses possibilités et je hoche la tête, je me demande quelle solution il va choisir... Soit celle de rentrer chez lui soit celle de passer la nuit au poste, je ne sais pas pourquoi il hésite. Je comprends qu'il a choisi en voyant la haine dans ses yeux, un sourire satisfait se dessine sur mes lèvres tandis qu'il sort la marchandise de sa poche. Il l'observe un peu, la tenant bien devant lui, je vois quelques passants tourner la tête vers nous et hésite à la prendre de ses mains. Il me l'a lance finalement et je la rattrape de justesse avant de la mettre dans ma poche. Je ris à sa "menace", il m'a toujours donné du fil à retordre je ne vois pas comment ça pourrait être pire! Je vois bien qu'il a l'intention de s'en aller mais je ne bouge pas d'un pouce, toujours devant lui.

-Et le dealer? Quel est son nom?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 10/10/2015 Devoirs rendus : 893 ≈ âge : 27

Cole M. Lewis
sweet member
Voir le profil de l'utilisateur
posté 07.01.16 23:16



you... again


Tu n'es pas très positif. Ce type me connait bien mal. Mes lèvres forment un rictus alors que Denvers continue à parler et me conseille de me reprendre en main avant qu'il ne soit trop tard. J'éclate de rire. « Frôlé la mort, oui sûrement à plusieurs reprises. » Dans le quartier ou j'avais grandit, je pense qu'on frôlait la mort dès l'instant ou on mettait un pied en dehors de la maison. Je n'avais jamais eu vraiment l'impression d'être en sécurité, même dans mon propre lit. Frôler la mort était presque venu une banalité pour moi à cette époque. « je m'inquiète pas de crever, c'est pas pour ça que je sais pas apprécier la vie, malheureusement y'a toujours des p'tits emmerdeurs de ton genre qui débarquent quand on en profite vraiment. » Je profitais de la vie y'avait pas de doute, peut-être pas comme la société l'entendait vraiment, mais suffisamment pour être heureux.

« Ouais arrête de perdre ton temps, ça faudra mieux pour nous deux. Si tu savais l'enfer que j'ai vécu tu te permettrait pas un discours pareil Denvers alors arrête s'il te plait. » Je ne sais même pas pourquoi je me fatiguai avec ces marques de politesses, je l'avais vraiment profond dans le derrière à l'heure actuelle.

Je finis alors par céder et lui donner la came qu'il me demande, me disant que ça serait moins d'emmerde comme ça, il m'avait déjà fait suffisamment chier. Je la lui lance alors sans trop de ménagement après l'avoir exposée aux yeux de tous. Denvers la rattrape de justesse, je m'aprète alors à partir, le plus loin possible de ce type, mais lui semblle attendre autre chose, je fronce les sourcils, je commence à perdre patience. Il me demande alors comment s'appelle le dealeur. J'hallucine, il croit vraiment que je vais lui balancer une information pareille. Remonté, je ne me sens plus d'humeur très coopérante. J'hausse les épaules. « J'en sais rien je le connais pas, tu crois pas qu'il m'a dit son nom! »

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 22/12/2015 Devoirs rendus : 67 ≈ âge : 31

Thomas A. Denvers
just arrived here
Voir le profil de l'utilisateur
posté 12.01.16 20:41

Il n'a qu'une seule réaction face à ce que je lui dis: il éclate de rire. Je commence à perdre patience et regrette d'avoir essayé de le remettre sur le droit chemin. Il me manque complètement de respect, comme s'il s'adressait à un de ses potes. Je croise à nouveau les bras devant mon torse en essayant de garder mon calme le plus possible. Je plisse un peu les yeux et le toise un long moment.

-Tu crois être le seul à avoir eu une vie difficile?

Je secoue un peu la tête, j'en ai marre de perdre mon temps avec lui et pense à l'emmener au poste, mes collègues se chargeront de lui... C'est tentant, œil pour œil dent pour dent comme on dit! Je rattrape sa drogue et la place dans ma poche avant de lui demander le nom du dealer. Évidemment, il refuse de me le dire en niant le fait qu'il le sache. Je ne suis pas du genre à vite m'énerver mais là, je commence sérieusement à être sur les nerfs. Je le regarde droit dans les yeux et remarque que lui aussi en a marre. Un sourire au coin se dessine sur mes lèvres et je reprends ma patience et mon calme habituel.

-Ne serais-tu pas en train de mentir à la police? C'est considéré comme un crime et tu sais ce qu'il se passe quand on commet un crime?

On se fait arrêter, voilà ce qu'il se passe. Il sait parfaitement ce qui arriverait et s'il le prend comme une menace, tant mieux parce que c'en est une, dissimulée derrière un ton calme et tout à fait patient.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 10/10/2015 Devoirs rendus : 893 ≈ âge : 27

Cole M. Lewis
sweet member
Voir le profil de l'utilisateur
posté 14.01.16 19:44



you... again


Le regard de Denvers semble être plein de jugements. Il n'est visiblement convaincu Nos regards se soutiennent un moment. Tu crois être le seul à avoir eu une vie difficile? je ris un peu. Il croit qu'il parle à un demeuré ou quoi? « Je crois rien du tout, chacun vis la vie qu'il peut et en supporte les difficultés à sa manière. Si j'ai besoin de fumer cette merde pour pouvoir m'endormir tous les soirs, si j'ai besoin d'être dans cet état pour pas rêver, pour pas faire des cauchemars toutes les nuits qu'est-ce que ça peu bien changer à votre vie, vous les flics? » C'était quelque chose dont je ne parlai jamais, avec personne, sauf peut-être à mes amis les plus proches. Il me poussait dans mes retranchements et me forçait à penser à des choses dont je me serais bien passer.

L'espace d'un instant, j'ai l'impression de voir le flic perdre patience, un sourire se dessine au coin de mes lèvres. J'aurais au moins gagné ça même s'il a foutu mon après-midi en l'air, j'ai au moins la satisfaction de l'avoir fait un peu chier. Denvers retrouve alors son calme et insiste pour que je lui donne le nom du dealer et me demande si je ne lui ment pas. Je me frotte le visage d'une main en poussant un profond soupir. Ses menaces ne me font ni chaud ni froid.

« Comment veux-tu que je te mente, ces types là se font tous connaitre sous des faux blazes, t'es bien placé pour le savoir! Je le connais pas personnellement donc j'ai pas son nom. » Et même si je l'avais su, je ne lui aurais certainement pas donner. Il fallait être solidaire dans ce genre de situation, et même si on avait été les pires ennemis du monde, je n'aurais jamais offert son identité à la police. C'était comme ça, une espèce de code d'honneur même si jamais mis sur papier, que tous savaient très bien respecter. Je commence alors à légèrement m'impatienter. Je regarde autour de moi et jette un coup d’œil à mes potes un peu plus loin qui sont toujours là-bas et qui m'attendent visiblement. Je suis impatient d'aller les retrouver. Est-ce que Denvers va insister pour connaitre le nom de ce type? J'espère pas.

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 22/12/2015 Devoirs rendus : 67 ≈ âge : 31

Thomas A. Denvers
just arrived here
Voir le profil de l'utilisateur
posté 17.01.16 0:18

Je soupire, il suffit que je dise un truc pour qu'il riposte contre moi, il n'en a jamais marre? Je commence à ne plus avoir envie de lui répondre et de lui laisser des énormes vents. Je suis plutôt fatigué, j'ai eu une journée interminable et mon capitaine s'est senti obliger de me donner des heures supplémentaires. Il fallait vraiment que je tombe sur le mec qui me tiendra tête quoique je dise! Je soutiens son regard et écoute sa tirade d'une oreille distraite. Je me retiens de lever les yeux au ciel.

-En fait, les "flics" n'en ont rien à faire de vos histoires et de vos cauchemars. Nous, on fait notre boulot, on vous empêche d'acheter de la drogue et ça s'arrête là, que ça vous plaise ou non.

Hm, j'ai peut-être été un peu trop direct mais je suis sur les nerfs et il faut absolument que je me calme. De toute évidence, mon impatience se remarque car un sourire se dessine sur ses lèvres. Il me suffit de voir ça pour que je reprenne mon calme, je ne vais pas le laisser gagner si facilement! Je lui demande donc le nom du dealer mais il tient tête et nie tout net. Encore cette histoire de code d'honneur et tout et tout. Il croit que je vais le croire et le laisser tranquille? Il se plante complètement. Encore un coup d'œil vers ses potes, c'est lui qui s'impatiente maintenant. Je ne me démonte pas, je sais ce que je veux et je ne le lâcherais pas tant qu'il ne m'aura pas donner cette information.

-Très bien mais tant que tu ne me dis pas son nom, tu restes ici!

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 10/10/2015 Devoirs rendus : 893 ≈ âge : 27

Cole M. Lewis
sweet member
Voir le profil de l'utilisateur
posté 18.01.16 20:08



you... again


Nous commencions tous les deux à perdre patience. Autant lui que moi. Sa réponse me fit froid dans le dos. Non pas que cela m'attriste particulièrement ou que je me sente persécuté par ses paroles, mais je ne comprenais simplement pas comment on pouvait faire preuve de si peu d'humanité en pensant bosser pour le "bien de la communauté" Je pince les lèvres et hoche la tête lui laissant entendre que j'avais bien compris qu'il n'en avait rien à foutre, et ce depuis un bon moment. « Ca je l'ai compris depuis un p'tit moment, mais merci de le préciser. » Je soupire légèrement et je laisse échapper « Un putain de paradoxe. » qui se voulait être une remarque personnelle, mais il l'avait certainement entendue.

En temps normal je ne perdais plus mon temps avec les flics, je les évitaient soigneusement, et si par malheur je me retrouvais dans une situation pareille, j'essayais de m'en sortir le plus vite possible. Quand je vivais encore à Detroit, j'avais appris à fermer ma gueule histoire de ne pas me faire descendre ou humilier pour une connerie. Les relations entre les habitants des quartiers chauds et la police étaient tout sauf saines. Les flics faisaient preuve de racisme autant avec les blacks qu'avec les pauvres mecs blancs comme moi qui vivaient dans les mêmes quartiers. Les interpellations finissaient rarement bien. Mais après des années passées à voyager et les quelques mois passés à Londres, je commençais à me sentir un peu moins prisonnier de mon identité et de mon apparence, alors quand un homme en uniforme venait me faire chier pour des raisons semblables, j'avais du mal à garder mon calme et à faire profil bas. Plus que jamais j'aurais aimé qu'on me laisse tranquille. Je ne souhaitais le mal de personne et j'étais assez grand et conscient pour savoir ce que je voulais faire de ma santé.

Denvers insiste alors, il semble remettre ma parole en question et ne pas me croire. La rage que je ressent en cet instant monte encore d'un cran. J'essai de ne pas perdre patience, se serait une occasion trop facile pour lui de me passer les pinces et m'amener au poste pour agression sur agent de police et maintenant que je lui avais donné ma came, je ne comptais pas aller faire un tour en garde à vu pour le plaisir. Je soupire et lève les yeux au ciel. « Je le connais pas son putain de nom, je te le JURE, je vois pas comment je peux te le dire autrement! » Je plante mon regard dans le sien, espérant qu'il comprenne que je ne plaisante pas. Je ne connais pas la véritable identité de ce mec, ce qui est plutôt normal. Il s'était présenté à moi sous un surnom bateau et je n'avais que son visage pour le reconnaître.

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
posté


Revenir en haut Aller en bas

You... Again [Pv Cole M. Lewis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» Lewis Yorkshire de 15 ans (54) - ADOPTE
» Effondrement en Haiti: de la mairie au propriétaire de l'école .
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHECK IT OUT :: TAKE A BREAK :: Christmas village-