I feel like en drowning! (FEAT Aleksix Deakyns)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
A Brunel U. depuis : 28/05/2015 Devoirs rendus : 350 ≈ âge : 27

Maksim S. Russell
on the top of the top
Voir le profil de l'utilisateur
posté 01.07.15 1:12

J’étais toujours assis avec elle devant nos deux assiettes. La sienne était à moitié vide et j’étais entrain de terminer la mienne tranquillement. J’avais toujours eut un très bon appétit, encore plus depuis que j’avais commencé à m’entrainer et s’étais encore pire lorsque j’étais heureux ou amoureux. Et la j’étais les deux alors j’avais vraiment très faim. Je fini toute ma part de lasagne qui, figurant que nous étions à Vegas, était énorme. Bref, je la sentis qui se leva. J’aurais voulut la garder contre moi plus longtemps. Mais, je la vis revenir avec les parts de gâteaux au chocolat qu’elle avait commandé. Je lui fis un grand sourire. J’adorais la gâteau au chocolat et je me souvenais très bien que celui-ci était un délice, si mes souvenirs étaient bon. Bref, je la vis revenir et s’asseoir à nouveau avec moi.

-Je ne me suis jamais senti aussi à l’aise avec quelqu’un moi aussi. Avec ce que j’ai vécu… il m’as été difficile de faire confiance à beaucoup de gens mais toi… c’est différent… j’ai tout de suite eut envie de toute te raconter sur ma vie et sur moi…

Je la vis prendre une prendre boucher et avoir l’air de vraiment l’apprécier. Ce qui me fit vraiment sourire. Elle avait l’air d’apprécier et s’étais ce qui comptais. Malgré que nous étions venus pour une raisons malheureuse, je voulais que ce voyage de dernière minute se finisse sur une bonne note et qu’il soit heureux et remplit de surprise. Bref, elle me tendit la fourchette pour que je puisse prendre une bouché et cette boucher me ramena tout droit dans un souvenir heureux et malheureux à la fois. J’appréciais chaque mastication de cette boucher et je fini par l’avaler en souriant. J’ouvris doucement les yeux pour regarder ma compagne qui était si belle. Elle m’embrassa soudainement et je répondis promptement à son baiser. Je caressai doucement sa joue et à nouveau, notre baiser fut interrompu par le téléphone de la jeune femme. Je poussai un soupire.

Je la laissai lire sont message et la regarda complètement intriguer. Je n’étais pas trop sur de vouloir y aller mais j’hausse les épaules en signe de quasi soumission et je l’embrasse à nouveau avant de me lever et de lui tendre la main.

-Bon… j’imagine que ça devra se faire un jour alors pourquoi pas y aller maintenant… enfin… si nous ça dure plus longtemps que se voyage.

Avant qu’elle ne puisse répondre, je l’emmène vers la porte et je prends la clé de la chambre, mon téléphone et mon portefeuille au vole en passant. Je ferme la chambre derrière nous et je l’emmène vers l’ascenseur. Je n’ai qu’une envie c’est de me coller contre elle, de l’embrasser jusqu’à plus soif et de la toucher. Mais il y a beaucoup de monde dont un vieux pervers qui la reluque de haut en bas, je passe mon bras autour de ces épaules en regardant l’homme.

-T’as un problème connard !!

L’homme se détourne de nous offusquer et les portes de l’ascenseur s’ouvrent devant nous. Je laisse les autres passer et nous sortons les derniers.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
posté 01.07.15 4:20

Il se leve de avec moi pour aller a la rencontre de mon idiot de frère dans le hall. Je ne sais pas vraient pourquoi nous y allons je suis tellement encore en colère contre Kiam que je crois que c'est moi qui vait lui rendre la monnaie de sa pièce d'avoir frapper un homme que j'aime a ce point sans meme me laisser le temps de faire quelque présentation que se soit.

Maks m'embrasse une dernière fois. Ce baiser me fais flotter légèrement.  

Je rougis légèrement. Oui je voulais rester avec lui pourquoi je n'arrivais tout simplement pas a lui dire ?! Avant que j'ai eu le temps de répondre, ou du moins bafouiller quoi que ce soit il me pris par la main et nous partime droit vers l'ascensseur. Il y avait une certaine tention entre nous deux... Malheureusement je ne pu laisser libre cour a mes pulsions car beaucoup de gens était entrer dans l'ascenceur.

Je me senti fixer. Je relevait le regard pour voir un homme me reluquer de haut en bas. Je me sentait mal a l'aise devant se regard scrutateur.  Maks me prit par les épaules avant  d'appostropher l'homme agé.

-T’as un problème connard !!

L'homme détourna le regard avec un air offusquer. Comme si j'était un tropher qu'il aurait pu ganger.. J'eu un frisson de dégout.

Les portes s'ouvrit sur l'entré principale de l'hotel. Je remarquais mon frère accouder au bar. Un verre à la main. Quoi il avait déjà bu !!

Je pris la main de Maks et l'entraina a ma suite. Je regardais mon frère avec beaucoup de haine dans le regard. Mais plus j'approchais plus je voyais des rigoles d'eau sur ses joues. Il avait pleurer ? Nous arrivame a sa hauteur

-Kiam ?

Mon frère se retourna pour me regarder puis reharder Maksim. Je serais la main de Maksim pour pas que les choses s'envenime tout de suite.

-Ha Leks ces toi !!

Il vint pour me prendre dans ses bras mais je m'écatais.

- Bon tu voulais nous voir nous expliquer ce qui ta pris allors fait le car ma patience a ses limites !

Je savais que j'était bête avec mon frère et que lui était toujours la pour me proteger mais je n'arrivais tout simplement pas a comprendre ce qui avait pu lui passer par la tête pour agresser Maksim comme sa !

Mon frère pris une laper de se qui s'emblait etre un verre de scotch sur glace. Il nous regarda encore a tour de role.

- Je. suis. désolé.

Mon frère tomba vers l'avant. je ne pu me resoudre de le laisser tomber par terre comme le soulons qu'il était. J'était entrain de l'aider a se relever alors qu'il me dit avec l'halene gorgé d'alccol.

-Camillia elle... (hoquet de soulons)... M'a tromper. Dans mon propre lit... A notre anniverssaire... (hoquet de soulons)

Je compris donc entre deux hoquets que la pétasse qui servait de fiancer a mon frère l'avais tromper. Mais que faisait-ils a Vegas. Comme s'il avait lu dans mes pensées Kiam continua

- Tu sais j'avais beaucoup économiser (hoquet de soulons) pour se voyage et elle... et elle bien sur notre lit elle me trompe avec 2 gars...

Je regardais Maksim. Je ne comprenait pas encore bien ce qui c'était passer dans se tete pour le frapper mais j'allais le savoir. Tout en l'aidant a s'assoir sur un banc avec l'aide de maks j'intérogais mon ainé

-Et en quoi sa explique que tu frappe mon copain comme sa !!

Il me regarda avec un air dépité

- Bin (hoquet de soulons) il ... Il ressemblais a un des gars... Bin je crois...

Mon frère tombais endormis sur le banc. Maks le retint de justesse pour par qu'il tombe et se casse la gueule. Je le regardais et lui fit un petit sourir de remerciement. Moi je l'aurais laisser tomber et sa casser la gueule a sa place.

Je regardais mon compagnon pour savoir ce qu'il voulais faire de lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 28/05/2015 Devoirs rendus : 350 ≈ âge : 27

Maksim S. Russell
on the top of the top
Voir le profil de l'utilisateur
posté 20.07.15 3:11

Je pousse un long et profond soupire en voyant que l’homme qui regardais ma copine comme si s’était un vulgaire morceau de viande à l’air offusquer. Je déteste ce genre de mec qui se crois tout permis et qu’ensuite ils sont offusquer parce qu’on les à remis à leur place. Je dois serrer les poings tellement fort pour éviter de lui en coller une que mes jointure en revienne blanche. Je serre aussi la mâchoire en pensant à la jolie jeune femme devant moi et je lui souris doucement. Je ne veux quand même pas avoir l’air d’un animal enragé devant elle. Les portes de l’ascenseur finissent par s’ouvrir et je vois aussi le frère de ma compagne accouder au bar. Dans ma tête, je pense sur le coup qu’il à l’air d’un ‘’putain d’ivrogne’’ mais je garde ma remarquer pour moi et suis la jeune femme jusqu’à l’endroit où Kiam est installer.

Je m’aperçois alors qu’il pleur et je le dévisage un peu en relevant un sourcil. J’ai presque l’impression qu’il s’apprête à faire du chantage émotif mais je les laisse parler et s’expliquer tout en restant prêt d’elle. Je sens la main d’Aleksix se refermer sur la mienne et je la serre doucement. J’essaie de garder mon calme pour éviter de lui en coller une à lui aussi.

Lorsque je le vois tomber vers l’avant, je donne un coup de main à Aleksix et le retient pour éviter qu’il ne se casse la figure par terre même si l’envie m’en prend tout d’un coup. Je le supporte avec une main sur le torse pour qu’il reste assit sur le tabouret pendant qu’il nous raconte son histoire en essayant de ne pas trop respirer l’odeur d’alcool qui fait qu’il put du bec.

Je regarde ma copine en haussant les épaules lorsqu’il nous raconte son histoire un peu décousus sur le fait qu’il s’est fait tromper par sa copine avec deux gars. Je continu de le retenir et vois qu’il s’est endormit. Je hausse les épaules en répondant à son sourire.

-Pour ma défense… je ne t’ai pas quitté depuis notre arriver…

Je vois que Kiam ouvre les yeux, je vois tout de suite à son visage qu’il va être malade, j’écarte doucement Aleksix de la trajectoire et je le supporte toujours en m’écartant à mon tour pour regarder le jet de vomissure s’écraser sur le sol. Je regarde le barman qui à une expression dégouter.

-Barman- il me doit 250$ pour c’est consommation, il a pas but de la biquette…

-Maksim- Je vais régler pour lui.


Je met alors 300 dollars sur le comptoir et je prends le bras de Kiam par-dessus mon épaule le l’emmène avec moi jusqu'à l’ascenseur.

-Aller viens mon vieux… on va aller te passer sous la douche et te coucher dans notre chambre…

Je ne dis rien de plus et le traine jusqu’à l’ascenseur et appuis sur le bouton. Je fini par le faire monter à l’intérieur et je regarde Aleksix sans rien dire. Arriver à la chambre. Je l’assoie dans la grand douche vitré de la salle de bain, allume l’eau et lui retire c’est vêtement pour pourvoir au moins le nettoyer. Ensuite, je le sèche, lui prête des vêtements propres et secs et le couche dans notre lit. Je regarde Aleksix en soupirant.

-T’inquiète… je peux comprendre son geste… il me fait penser à Alex… ça…. Ça me met le cœur à l’envers…

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
posté 21.07.15 3:07

Il me rend mon sourire et mon coeur fond. Sa ne fais pas longtemps que l'on se connais mais nous avons tellement vécu de chose dans ces 72 heures.

-Pour ma défense… je ne t’ai pas quitté depuis notre arriver…

Je rit un peu et lui fit un encore plus gros sourire

-T'inuiete je sais et je connaissais cette sal*** et je sais très bien qu'elle est capable d'avoir fais sa a mon frère...

Je regardais mon frère et regardais Maks de nouveau

- Tu sais aujourd'hui il ne l'a pas vraiment prouver, mais c'est un homme gentil toujours la pour proteger sa famille.

je tendit la main et caressa la machoire de mon compagnon.

Kiam ouvre alors les yeux et je me sent légerement ecarter. C'est alors que je vois mon frère vomir par terre.

-Kiam...

Je soupire et regarde le barman. Il a l'air dégouté, en colere et avec un jugement dans le regard.

-Barman- il me doit 250$ pour c’est consommation, il a pas but de la biquette…

J'allais sortir mon porte feuille de mon sac pour payer les consommations de mon frère, mais avant que j'ai pu faire ou dire quoi Maksim avais déjà payer. Je le regardais avec un regard d'incompréhension en me promettant que mon frère allais le rembourser et que j'allais lui poser des questions concernant tout cette argent.

Il pris alors mon frère par les épaules et le traina jusqu'a l'ascenceur pour l'emporter dans notre chambre. Une fois à la bonne hauteure je pris les clés de Maksim dans sa poche arrière et ouvris la porte de la chambre.

Kiam et Mals partent dans la salle de bain. J'entend la douche couler et mon frère pousser un soupir. Maksim revient dans la chambre pour prendre des vetements. Je le regarde et lui sourit. Une fois tout deux sortis de la salle de bain je regarde Maks coucher mon ainé dans notre lit. Il soupire et me regarde.

-T’inquiète… je peux comprendre son geste… il me fait penser à Alex… ça…. Ça me met le cœur à l’envers…

Je me rapproche de lui et lui touche le bras

- je te remercie. Il n'avais pas a faire ce qu'il a fait et tu l'a quand même aider...

Je me mettait sur la pointe des pieds et l'embrassais une fois pour de bon. Ce baiser témoignait de tout les sentiments que j'éprouvais et que j'avais éprouver. Je mit fin au baiser avec la tete qui tournais légérement .

- Maks je peu te poser une question ??

Je le regardais en me mordillant le lèvre. Je voulais lui poser la question qui me taraudait l'esprit mais en même temps je ne voulais pas qu'il me rejette. Je pris quelques instant de réflexion avec moi même et décidais de me lancer.

- Ou est-ce que tu as pris tout cet argent liquide ?? Tu sait les billets d'avions, ce merveilleux hotel... L'alcool de mon frère...

J'essayais de le regarder mais pour une des rares fois ma curiositer me genais.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 28/05/2015 Devoirs rendus : 350 ≈ âge : 27

Maksim S. Russell
on the top of the top
Voir le profil de l'utilisateur
posté 22.07.15 17:49

Aleksix me touche le bras et j’ai l’impression d’avoir une décharge électrique dans tout le corps. Je lui souris doucement et lui prend la main. Je vais doucement vers le balcon, ouvre les portes française et m’accote contre le rebord de la fenêtre pour respirer un peu d’air frais. Il n’y a pas beaucoup de brise fraiche puisqu’on est à Vegas mais j’aime le vent sec qui nous viens du désert.

-J’aurais quand même pas pu le laisser là comme ça. C’est triste ce qu’il vit et je peux un peu le comprendre…

Lorsqu’elle me donne un baiser, je passe mes bras autour de sa taille pour la serrer contre moi et le lui rendre. Je caresse le bas de son dos sous son chandail. Je veux simplement sentir sa peau contre la mienne. Elle met fin au baiser et me demande pour me poser une question. Je sais déjà ce qu’elle a en tête et j’acquiesce de la tête. Je veux qu’elle puisse tout savoir de moi alors lui répondre ne me dérange pas le moins du monde. Elle finit par me demander ou je prends tout l’argent que j’ai mais, je vois qu’elle baisse la tête. Je passe doucement ma main sous son menton et je lui relevé tout aussi doucement et lui fait un sourire.

-Tu connais déjà la partie sombre de ma vie… maintenant, laisse-moi te raconter la partie lumineuse…

Je lui prends doucement la main et sort directement sur le balcon. Je l’emmène dans le coin où il y a un ensemble de salon pour l’extérieur. Je m’assoie sur l’un des canapés et je la laisse s’assoir pour ensuite la prendre contre moi. Et je me mets à raconter.

- Tu sais, après que mon frère soit envoyer en hôpital psychiatrique, je me suis retrouver complètement seul. J’étais sous la charge de l’état du Nevada et je peux te dire que les centre d’accueil et les familles d’accueil ne sont pas tous de bonne famille comme le laisse croire les brochures. J’ai passé un peu plus de deux ans à me faire brouetter de famille en foyer et de foyer en famille… Personne ne voulait me garder, j’étais un enfant trop brisé, trop craintif et trop timide pour ces gens… Par chance, le jour de mes 15 ans, alors que j’avais perdu tout espoir, mon assistante social m’as présenté à un couple d’anglais qui était venir expressément de Londre pour m’adopter moi. Un avait entendu parler de moi parce que le fils d’un ami avait fait un article dans le journal de son école sur ce qui s’était passé pour Alex et moi. Ce couple, que j’appelle maintenant maman et papa, rêvait d’avoir un enfant depuis plusieurs années. Mais ils n’y arrivaient pas. Elle est médecin chirurgienne-neurologue et lui est psychiatre priver. Depuis leurs début, ils déposaient de bonne somme d’argent dans un compte épargne pour la venue de leur enfant tant désirer. Mais cette enfants n’arriva jamais jusqu’à jour où ils ont entendues parler de moi. Ils savaient que j’étais un enfant complètement brisé, en plus d’être en pleine crise d’adolescence… Mais ils ont été très patient avec moi, ils m’ont aidés à me reconstruire et à me rebâtir moi-même. Et durant l’été, j’ai énormément travaillé aussi… et je ne dépensais jamais. Lorsque je suis partie pour l’université j’avais une très très grosse somme d’argent dans mon compte grâce à mon travail de consultant en travail social et grâce à mes merveilleux parents… Alors… c’est de là que me viens mon argent… J’ai eu de la chance malgré ma malchance et mon mauvais départ dans la vie…


Je prends une grande respiration et je regarde ma compagne en lui souriant avec un peu d’inquiétude dans les yeux. J’espérais qu’elle ne me traite pas comme une fils de riche.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
posté 25.07.15 4:14

Il ouvrit la porte un vent chaud s'engouffra dans la chambre j'entendit mon frère faire un bruit dans son sommeil. Je ne lui portais pas plus attention que sa. Je préferais, et de loins, porter mon attention sur l'homme devant moi.

J’aurais quand même pas pu le laisser là comme ça. C’est triste ce qu’il vit et je peux un peu le comprendre…

- Merci...

Je le regardais le vent chaud qui entrait dans la pièce faisait bouger les pans de son chandail. J'eu un vague souvenir de ce qu'il avait l'air sans ce satanner chandail et je rougis légerement.

Lorsque je l'embrasse il passe sa main sous mon chandail et mon corps se raidit quelque peu. Cet homme pourrait me faire faire nimporte quoi et j'ai bien l'impression qu'il le sait. Je me détand tout de même apres quelques instant a l'embrasser. Oui je lui fais confiance.

Lorsque je met fin au baiser je veux avoir les réponses au questions qui me taraudent l'esprit. Je suis gener il relève alors doucement mon menton

-Tu connais déjà la partie sombre de ma vie… maintenant, laisse-moi te raconter la partie lumineuse…

Il nous entraine dehors il s'assied sur la causeuse. J'ai a peine le temps de m'asseoir qu'il me colle a lui. Je suis bien dans ses bras. Si fort et si réconfortant a la fois. Je l'écoute alors raconter son histoire. Je l'écoute avec tout l'attention qu'il mérite. Maks a le regard lointain il me raconte encore un peu de son histoire, l'histoire de ses parents et de sa famille.

Il prend une grande inspiration et me regarde avec de l'inquietude dans les yeux. Je me demande pourquoi il est inquiet. Aurait-il peur qu'avec tout ce que nous avons vécu ensemble je le laisse tomber parce qu'il avait eu un peu de bon dans sa vie ?!

Je le regardais et se fut a mon tour de lui relever le menton.

-Tu sais Maks, je suis très heureuse que tu m'est confier egalement cette partie de ton histoire. Si ses gens que tu appelles maintenant papa et maman on été la pour toi et on su t'aider a te sortir de périodes difficile et bien jen suis très heureuse.

Je pris mon temps avant de continuer.

- Tu sais par contre il faudra que je m'habitue. Je suis habituer aux dettes et de vivre avec les moyens du bord. J'ai pu être accepter a Brunel seulement grace aux bourses d'étude... J'ai toujours été disons... dans la classe plus que moyenne.

C'était a mon tour d'être gener, je ne voulais pas qu'il me rejette ou encore s'il venait a me présenter a ses parents que ceux ci me rejette car je n'était pas du même niveau qu'eux.

Je regardais la vue pour en profite le plus possible. Au cas ou tout sa finirais plus rapidement que prévu...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 28/05/2015 Devoirs rendus : 350 ≈ âge : 27

Maksim S. Russell
on the top of the top
Voir le profil de l'utilisateur
posté 28.07.15 3:01

Après mon histoire, je prends une profonde respiration car j’ai peur qu’elle me rejette. Qu’elle me prenne pour une gosse de riche pourri gâté ou un mec qui se croient meilleur que les autres. Mais c’est elle qui, à son tour, me surprend en me relevant le menton pour que je puisse la regarder. Je l’écoute avec un peu d’appréhension sur ce qu’elle va dire. Mais rapidement, mon regard s’adoucit et j’esquisse un sourire sur mes lèvres et je colle mon front au sien.

-Je suis content que… tu le prennes aussi bien. Tu sais… je tiens à toi plus que je n’ai jamais tenu à qui que se soit au part avant, enfin, outre mes parents. Et parfois, je dois t’avouer que ça me fait un peu peur… parce que j’ai la trouille de faire un pas de travers et qu’a cause de ça je te perde… et ça… étrangement… j’aurais du mal à le supporter.

Elle me raconta ensuite qu’elle avait toujours vécue dans les dettes au part avant. Je remarquai tout de suite son air gêné et son regard évasif vers la vue que la ville nous offrait. Je lui souris doucement et lui caresse la joue.

-Tu as accepté mon histoire et j’accepte aussi la tienne. Crois-moi… mes parents et surtout moi… je… je ne te rejetterais pas pour ça. Je veux que tu fasses partit de ma vie avec ou sans argent… c’est que du secondaire… c’est que du matérielle. Tout ce qui m’intéresse c’est les sentiment et la force qu’on peut se donner à l’un et à l’autre pour affronter tout ce qui va nous tomber dessus dans notre vie… enfin si… tu veux bien en partager un bout avec moi.

Je la garde contre moi un peu plus longtemps en lui caressant les cheveux. C’est alors que j’entends un ronflement de tracteur diesel sans silencieux venir de la chambre. Je pouffe de rire en me prenant les cotes parce que j’ai mal tellement je ris. Je regarde doucement la jeune femme près de moi.

-Ça te dit d’aller faire un tour pour laisser l’espère ce moteur de cargo dormir en paix et éviter que nos tympan explose.

Je me lève alors et lui tend la main. Je l’entraine dans le couloir après avoir pris mon sac avec toutes mes affaires au passage et je monte dans l’ascenseur. Arriver en bas, je la traine jusque dans la rue et je commence doucement à marcher avec elle tout en lui décrivant et lui nommant tout ce qu’elle voyait et tout ce qu’elle me pointait du doigt. Après tout, je connais Vegas par cœur dans les moindres détails. A un moment, mon attention est porter vers quelqu’un assit par terre dans une ruelle. Je lâche la main d’Aleksix et me dirige vers cette ruelle avec le ventre qui me serre et le cœur qui bat dans ma poitrine. Je m’agenouille vers l’homme assit par terre sur une boite de carton déplier. Il à l’air complètement ailleurs et il fixe le mur devant lui. Je le regarde et il fait de même, après quelque seconde l’inconnu m’appelle par mon prénom et il me serre dans ses bras. J’ai une brève conversation avec lui et je lui tends un peu d’argent en lui disant de sortir d’ici, de trouver de l’aide et de m’appeler lorsqu’il sen sentiras capable. Je lui glisse alors mon numéro de portable et je reviens vers ma compagne avec une dernière étreinte. Je lui reprends doucement la main et je me remets à marcher, sans un mot.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
posté 30.07.15 2:08

Apres que j'eu compter mon histoire je me sentait mal a l'aise... Et s'il ne voulais plus rien savoir ?
Je sentit sa main sur ma joue puis je le regardais de nouveau, il me souriait... Comme ce sourire me faiser craquer. Je savais que ce n'était pas un sourir de moquerie ou peu importe, mais un sourire sincère. Il me dit que sa n'a pas d'importance que j'ai de l'argent ou non et tant que l'on s'entraide mutuellement nous pourrons vivre un bout ensemble.

- Oui ces sur que je tiens beaucoup a toi et que j'espere aussi que nous deux sa pourra fonctionner asser longtemps !!

Je lui fait une petite grimace en rigolant.

-C'est un peu sérieux tout sa non ?

Je suis encore installer contre lui il me caresse les cheveux ouis le dos et fais de long mouvement latérale. Se contacte me donne des frissons. C'est alors que j'entend mon frère ronfler comme un tracteur dans la chambre. Je sent et j'entend Maksim éclater de rire. Je le suit bien évidemment dans l'hilarité qu'a provoquer mon frère. Lorsque nous nous sommes calmer un peu, Maks me propose d'aller faire un tour. Ce que j'accepte sans hésitation puisque nous avions pas réellement fini notre tour un peu plus tot aujourd'hui. Il prend ma main et nous emporte jusqu'a la rue ou nous commencons a marcher doucement main dans la main. Je pose encore des questions sur les batiments autour. Que voulez-vous sa me passionne. a un moment perdu dans la contemplation des alentoures je sent mon guide s'arreter. Je réalise qu'il lache ma main et qu'il va dans une ruelle adjacente a la rue ou nous étions. Il va vers un sans abris. Je le suit d'un peu plus loin pour ne pas m'imposer. J'entend tout de même l'homme nommer Maks il le sert alors dans ses bras . Je me demande bien d'ou il se connaissent. Je les regardes le plus subtilement possible. Ils ont une conversation mais je ne peu pas bien l'entendre, mon compagnon lui tend un peu d'argent avec son numéro de portable. Une dernière accolade et Maks reviens vers moi avec un air crispé et légèrement triste.

Il me prends la main et nous recommencons a marcher. Il n'a pas l'air de vraiment vouloir parler alors je lui laisse quelque temps. Au bout de 10 minutes de silence je n'en peu plus. Disons que je n'avais pas une patience légendaire lorsque des questions me trottait en tête.

Je tire alors la main de Maks pour que nous allions nous assoir près d'une fontaine d'eau. Une fois assie je garde toujours la main de Maks dans la mienne et je le regarde.

-Est-ce que c'est un de tes amis ?

Il me regarda. J'espere que je n'avais pas dit quelque chose qui ramenais de vieux souvenir. Mais en meme temps je savais que si je ne disais rien il allais se refermer.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 28/05/2015 Devoirs rendus : 350 ≈ âge : 27

Maksim S. Russell
on the top of the top
Voir le profil de l'utilisateur
posté 02.08.15 7:24

Je la regarde dans le blanc des yeux lorsqu’elle me demande si ca fais pas un peu trop sérieux. J’hausse doucement les épaules d’un air un peu désinvolte. Oui, cela peut paraitre un peu sérieux. Mais avec les années, les souffrances, les pertes et le poids de la vie, j’ai compris qu’il est important de dire ce que l’on veux, ce que l’on ressent et ce qui compte pour nous lorsqu’on le ressent. Parce que ce moment n’est pas éternel et qu’il peut ne jamais se représenter. Alors je la regarde doucement.

-Oui, ca peux paraitre sérieux… mais si c’est vrai alors, il mérite que ce le soit.

C’est alors qu’on se dirige vers la rue et que j’ai mon petit moment avec l’homme assit dans la ruelle. Je sais que je suis entrain de voguer dans mes propres pensés et mes souvenirs malgré que la jeune femme soit avec moi. Et je la remercie silencieusement de me laisser se moment de réflexion pour assimiler tout ce que je viens d’entendre, voir et ressentir.
Je suis alors mon bras qui s’étire vers une direction et instinctivement, je la suis. Je prends place sur le rebord de la fontaine et j’observe le jet d’eaux quelque secondes avant de reposer mon regard vers elle. Alors qu’elle me pose sa question, je hoche la tête avec un petit sourire en coin mélancolique sur les lèvres.

-Oui, Tom est un peu comme un deuxième grand frère. Il nous a donné un bon coup de main à mon frère et à moi lorsqu’on était dans la rue. Il nous a enseigné à survivre et à ne compter que sur un et l’autre. Il nous a été d’un très grande aide. J’aurais aimé faire plus pour lui. On l’avait perdu de vue avant de se faire attraper par la police Alex et moi. Et il vient de m’apprendre qu’il vivant dans un ‘’crack house’’… Enfin, il est tellement têtue qu’il n’a pas voulut que je l’aide plus... J’ai du le convaincre de prendre l’argent pour l’aider à se sortir de sa ruelle.

Je pousse un profond soupire et je la regarde dans les yeux. Avec le reflet de la lumière sur l’eau, ces yeux s’illuminent. Elle est tout simplement magnifique, patiente et compréhensive. Je lui caresse doucement la joue et pose un baiser au coin de ces lèvres et je lui dis dans un seul souffle.

-Je suis désoler que se voyage sois aussi plein d’émotion… je… je me sens que tu sois ici et que tu revives mon passé avec moi comme ça. Ce n’est pas comme ça que j’imaginais mon premier voyage avec ma copine… enfin euh…

Je ne pus retenir mon dernier mot, il sortit seul de ma bouche et j’en fus un peu gêner. Je ne savais toujours pas si ces sentiments envers moi était aussi fort que les miens et si elle acceptait d’être la copine d’un homme avec autant de problème et un passé aussi lourd et encore présent. Je baisser alors les yeux pour regarder les jets de la fontaine. Je reste un peu figer, je ne sais plus comment réagir et mon anxiété mon en flèche alors je fais ce que j’ai toujours fait inconsciemment, je me gratte l’intérieur du bras gauche.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
posté 05.08.15 0:54

Je regarde Maks, cet homme avait été bon pour lui. J'imaginais que sa n'avait pas du etre facile a tout les jours dans les rues et en plus sa n'avais pas du etre tout le monde qui était prèt a aider des jeunes. Je voyais la rue vraiment comme un endroit ou on survivait plus qu'un endroit ou l'on vivait. Je lui fit un petit sourir.

-J'imagine qu'il ne voulais pas plus d'aide que sa pour ne pas te priver... Sa na pas du etre évident a tout les jours autant pour lui que pour vous. Mais c'est une bonne chose que tu lui est laisser ton numéro... Pence tu qu'il va te téléphoner ?

Je regardais Maks et il passa sa main sur ma joue. Je me mordillais un peu la lèvre quand il faisais cela. Il pose alors doucement ses lèvres sur le coin des miennes. Je ne peu empecher un gloussement de s'echaper. Je lui sourit un peu gener.

- Ne t'inquiete pas pour sa, je suis contente de pouvoir etre avec toi en ce moment.

Je remarque alors qu'il y a une certaine gêne, croit-il que sa met déranger qu'il m'appelle sa copine parce qu'au contraire cette appelation m'avais donner des papillons au ventre. Je lui prit la main car il avait commencer a se gratter. Avec un petit sourire je lui fit tourner le regard vers moi.

- En faite je me disais que mon copain devrais me faire vivre des expérience innimaginabble. Je lui  sourit. Et disons qu'avec toi je suis ravie. Ce n'est pas un passer qui me fera fuire Maks !

Je prend sa main pour me lever et je commence a marcher sur le rebord de la fontaine. Il m'accompagne dans ma marche

-En faite ces peut-etre toi qui ne voudra plus de moi après avoir rencontrer ma famille...

Je le regarde asser longtemps pour ne pas remarquer la flaque d'eau qui est devant moi. Donc l'inévitable arriva, pe perdit pied et me retrouva dans l'eau de la fontaine. Tremper des pieds a la tête je regarde mon compagnon et j'éclate de rire.

Il me tend la main pour m'aider a sortir de la, il rit tout autant que moi alors lorsqu'il me tend la main je le tire et il se retrouve dans la fontaine avec moi. Je rit maintenant encore plus et je l'éclabousse. Nous avons l'air de deux cinglé dans cette fontaine. Je le regarde il sourit, il est tellement beau. Je m'approche de lui et je met mes deux mains sur ses tempes. Je l'approche un peu brusquement de moi et l'embrasse a pleine bouche.

-Hey mais qu'est ce que vous faite la ?!

L'officier de police nous interpelle alors je prend Maks par le bras et nous commencons a courir. Je n'est aucune idée ou nous allons je sais seulement que je n'est pas l'intention de me faire arreter a Vegas et que je veux être seul avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
posté


Revenir en haut Aller en bas

I feel like en drowning! (FEAT Aleksix Deakyns)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» I feel like en drowning! (FEAT Aleksix Deakyns)
» ─ Liste des Avatars Pris.
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHECK IT OUT :: ALL AROUND THE WORLD :: world :: united states of america-