I feel like en drowning! (FEAT Aleksix Deakyns)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
avatar
A Brunel U. depuis : 28/05/2015 Devoirs rendus : 350 ≈ âge : 28

Maksim S. Russell
on the top of the top
Voir le profil de l'utilisateur
posté 05.08.15 5:44

Je pense toujours à Tom qui doit être assis par terre dans le fond de sa ruelle à terminer son trip d’héro et ça me met le cœur en miette et les entrailles en boule. J’imagine aussi mon frère couché dans son lit dans sa chambre à l’institut et j’ai encore plus envie de chialer et de tout foutre en l’air autour de moi. Mais le contact et les paroles de ma compagne finissent par me ramener les pieds sur terre et je reprends contact avec la réalité.

-Non, il est aussi tête de cochon qu’Alex et moi… Pas facile ce n’est pas le bon mot… m’enfin… c’est fini et c’est derrière moi… enfin presque… Je l’espère. Dès qu’il va terminer son buzz et qu’il va comprendre que ce n’est pas un rêve.

Je l’embrasse doucement et je passe ma main sur le bas de ma mâchoire avec un petit sourire timide. J’étais heureux qu’elle soit contente d’être avec moi. J’aurais redouté le contraire. Mais la gêne prend le dessus après que je l’ai appelé ma copine. S’était sortit tout seul mais c’était sortit de ma bouche avec le plus grand naturel du monde sans que je ne puisse rien retenir. Mais je sens alors sa main dans la sienne pour que j’arrête de gratter mes plaies sur mon bras. Il va falloir que je finisse par me débarrasser de cette sale habitude. Mais s’étais comme de demander à un fumeur d’arrêter de fumé ou à un stresser d’arrêter de se ronger les ongles. Bref, je souris à l’évocation de ces mots.

-J’suis content que tu en sois ravie alors… et… tu sais, mon passé à déjà fait fuir plusieurs filles avant…et je dois en conclure quoi de tout ça!!?? Et tu sais… tes frères ne me font pas peur… j’ai déjà vut bien pire… mon dos peut en témoigner.


Je lui souris et j’espère entendre quelque chose de positif. Mais pour le moment, je me lève pour la suivre et l’accompagner dans sa marche. Je la soutiens du mieux que je peux en la regardant sourire. Elle finit par arriver les deux fesses dans la fontaine et je ne sais comment. Mais je ne peux m’empêcher de rire comme un con en la voyant tout tremper. Je monte à mon tour sur le rebord pour l’aider à la faire sortir en lui tendant la main. J’attrape la sienne et en moins de temps qu’il ne le faut pour dire ‘’ouf’’ je me retrouve aussi les deux fesses dans la fontaine. Je ris à gorge déployé et je l’arrose à deux mains. Elle est tout simplement magnifique sous les gouttes d’eau les cheveux mouillé qui lui tombe dans le visage avec ses yeux rieur et son sourire à tomber par terre. Je ne peux m’empêcher de l’admirer. J’entends alors la vois d’un policier qui nous demande ce que nous faisons là. Je la fais sortir de la fontaine en vitesse.

-Cours…. COURS!!!


Je l’attrape par la main et je me mets à courir avec elle. Je connais ces rues par cœur et je sais ou atterrir pour nous perdre dans le dédale des quartiers pauvres qui malgré tout, se trouve non loin de ‘’ la strip’’. Fini par la faire entrer dans un immeuble désaffecté et je monte les escaliers en courant. J’espère seulement que la planche est encore là. En ouvrant la porte qui donne sur le toit, je trouve rapidement la planche des yeux et je l’installe entre deux immeubles et je la lui fais traverser après plusieurs encouragements. Je replace la planche là où elle était et je me donne en élan en courant et je parcours l’espace entre les deux immeubles d’un bond. Je terminer en une roulade et je me remets à courir. Je sais que les policiers de cette ville peuvent être tenaces. Je continue de courir avec elle et on descend des escaliers de secours et je la fais passer à nouveau sur une planche de bois par une fenêtre et je passe à mon tour. D’un coup de pied, je jette la planche par terre dans une ruelle et j’entre dans un vieil appartement abandonner avec elle. Un de nos anciens repères à mon frère, Tom et moi. Elle peut d’or et déjà le voir grâce aux dessins, aux tags et aux quelques photos sur les murs. Je mets mes mains sur mes genoux et je me pencher vers l’avant pour reprendre mon souffle.

-On va… attendre ici… le temps que ça ce calme un peu… Les foutus chiens ici… ne rigole pas avec les…touristes… ou les mecs comme moi.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
posté 05.08.15 20:34

- Tu doit en conclure que je ne suis pas comme toutes celle que tu as pu fréquenter !

Il parle alors de son dos et du fait qu'il n'avais pas peur de ma famille je lui fait un petit sourire.

-Oui je sais... Mais en même temps je ne voudrais pas que tu te sente intimider... Mers frères peuvent être de vrai t^te de gland quand il s'y mette...

Alors arrive l'épisode de l'eau

Nous courons a toute allure. Une chance que Maks me tient par la main parce que je serais surement tomber. Il nous fais aller dans des ruelles et passer par une ruelle désafecter. Une fois que je crois enfin que nous nous arretons nous repartons de plus belle il me fais passer sur une planche je suis bien contente de ne pas avoir le vertige a ce moment précis il viens me rejoindre en santant car il a remis la planche a sa place. Je suis quand même impressioner qu'il sache faire sa il y a un bon gap entre les deux édifices tout de même. Nous continuons a courir, étrangement je ne suis pas plus essouflé que sa. Disons que j'avais un bon cardio. Nous arrivons enfin dans un petit appartement abandonnée.

Je remarque des tag sur les murs et des photos aussi. J'en voit une de Maks plus jeune peut-etre 11-12 ans avec un grand sourire sur le visage accompagner de son frère. Je la prend et me retourne vers Maks. Il a l'air essouflé et a les mains sur les genous. C'est vrai que moi aussi je respire a grande goulé c'était une longue course.

-On va… attendre ici… le temps que ça ce calme un peu… Les foutus chiens ici… ne rigole pas avec les…touristes… ou les mecs comme moi.

Je lui sourit et place subtilement la photo dans mon sac. Je lui en reparlerais plus tard mais je voulais avoir cette photo dès que je l'avais vu elle m'avais toucher.

- Oui bonne idée ... Tu crois que nous sommes a l'abris ici ?

Il me fais signe de la tête que oui. A ce moment précis il est beau, trop beau même, tout trempé a cause de notre baignade improviser. Je vois ses muscles saillant au travers de son linge. Je réalise par la même occasion que je suis dans le même état que lui. Mon chandail devenu transparent par l'eau ne laisse pas beaucoup place a l'imagination a ce que je porte dessous.

Je commence à aller doucement vers lui. Je me blottis dans ses bras. Il sent bon un mélange musqué avec une touche de chlore. Pas la sueur. Il a une odeur indescriptible. Je me met sur la pointe des pieds pour commencer à l'embrasser. Je voulais tout simplement ce contact physique avec lui et maintenant.

Je commence a déboutonner sa chemise en le regardant dans les yeux a savoir si j'ai son accord pour aller plus loin et lui enlever son chandail. Je voudrais bien que lui aussi me désire comme moi je le désire a ce moment...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 28/05/2015 Devoirs rendus : 350 ≈ âge : 28

Maksim S. Russell
on the top of the top
Voir le profil de l'utilisateur
posté 09.08.15 6:05

-C’est ce que j’en conclu et bien plus... crois moi!!!

Je ne peux m’empêcher de lui sourire. Je lui parle de mon dos et elle me parle de ces frères. Son sourire me fait carrément craquer. Je la regarde dans les yeux et dépose un baiser sur le coin de ses lèvres.

-Tes frères ne peuvent rien me faire que je n’ai déjà vécus. Crois-moi… se sera du gâteau. Et puis… j’ai déjà Kiam dans ma poche.

Épisode de l’eau et de la course.

J’admire son courage et son endurance à m’avoir suivit. Oui, j’avais tenu sa mains presque toute la durée de la course. Mais elle avait sut rester à mon niveaux et je ne l’avais presque pas tiré pour qu’elle avance plus vite. Elle avait dut voir à quel point je détestais la police et surtout celle de Vegas. On fini par entrer dans un vieil appartement abandonner ou j’avais l’habitude de me caché avec mon frère et Tom. La pièce était tapisser de photo diverse dont certaine de mon frère et moi, de Tom et moi, de mon frère et Tom ou des trois ensembles. Bref, je penche ma tête entre mes genoux pour mieux respirer. J’avais oublié à quels points il faisait chaud à Vegas pour courir. Elle me demande si nous somme à l’abri et je fais signe que oui.

-Oui, je venais…souvent ici avec Alex et Tom… Quand les chiens nous courraient après… C’est eux qui m’ont apprit tout ce que je sais. Enfin… presque tout…

Je pousse un petit soupire et je fini par me relever. Je peux enfin croiser mon regard avec le sien et mes yeux se posent sur son corps. Je peux voir toute sa féminité d’un seul coup d’œil. J’ai l’impression que tout s’écroule sous mes pieds. Non, j’ai l’impression que je vais m’envoler. Cette petite femme me fais sentir grand et la ligne de hanche qui rejoint le léger galbe de ses cuisses me donne envie de toute détruire pour elle. Je la prends alors dans mes bras et la serre contre moi. Tout ce que j’ai envie, c’est de me fondre en elle. De ne faire plus qu’un avec elle. Je me penche légèrement vers l’avant pour répondre à son baiser en lui caressant doucement la nuque. J’acquiesce de la tête à sa demande silencieuse. Je la laisse retirer mon t-shirt et on peut voir l’étendu de mes cicatrices qui se retrouve sur une légère parti de mes cotes et de mes hanches. Mon père avait fait un sale travail de boucherie et j’en fus légèrement gêner. Mais en sentant ses mains sur moi, je perds tout mes moyens devant elle.

Je prends le pan de son chandail entre mes doigts et le soulève lentement au dessus de sa tête. Je le laisse choir par terre près de nous et j’embrasse tendrement son cou et ces clavicules. Je la couvre de baiser et je tombe à genoux devant elle pour laisser courir mes lèvres le long de son abdomen.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
posté 11.08.15 7:48

Je sent le regard de Maksim me scruter. Habituellement j’aurais été mal à l’aise de se regard de braise qui me traversais le corps mais cette fois si je me sent a l’aise je sais que se regard ne me juge pas et qu’il m’apprécie du regard. Lorsque j’ai fini de l’embrasser il me prends dans ses bras. Comme j’aime ce contact si intime et si distant a la fois. Il se penche pour que nous puissions mieux nous embrasser. Il est doux et sensuelle a ce moment précis. Il caresse ma nuque découverte et je sent mon corps parcouru d’un frisson. Je lui fais ma requete silencieuse si je peu lui enlever ces vêtements. Tranquillement il hoche de la tête.

C’est pour moi un soulagement qu’il m’accord autant de sa confiance. Je lui releve alors doucement son chandail, sa chemise préalablement enlever. Je remarque alors des cicatrices sur ses côtes et sur ses hanches aussi. Je ne peu toujours pas imaginer pourquoi on pourrais faire tant de mal a quelqu’un. Je pose alors mes mains doucament sur son torse et recommence a l’embrasser. Cette fois j’ose toucher ses cicatrices pour lui faire comprendre a quel point je l’aime et que son passer ne me ferais fuir pour rien au monde.

Je le sent frissonner légèrement je ne sais pas s’il apprécie ou pas que je passe mes mains sur son corps ainsi alors je l’embrasse sur la clavicule pour qu’il sache que je suis prêt a tout avec lui et que je sais qu’il n’y ai pour rien dans le fait qu’il est des cicatrices. Il a eu une enfance difficile mais il n’en est pas moins une très bonne personne et un homme magnifique.

Je sent alors ses doigts dans le bas de mon chandail. Il commence doucement a me l’enlever. Je relève les bras pour pouvoir lui faciliter la tache. Il peu probablement maintenant voir un de mes nombreux tatouages sur les cotes ainsi que celui que j’avais sous le  sein gauche. Alors il m’embrasse la clavicule et le cou j’ai des frissons qu’il peut probablement ressentir. Je ne peu m’empêcher de laisser s’échapper un gloussement d’entre mes lèvres. Il tombe a genoux devant moi et continue de m’embrasser partout. Je ne voudrais que cet instant ne finisse jamais.

Je me met sur les genoux en face de lui et je commence également a caresser son torse et l’embrasser ici et la au gré de mes envies. Je sais que cela est nouveau pour moi et j’ai vraiment envie de pouvoir profiter de ce moment comme si s’était la première et la dernière fois que nous pouvions nous retrouver ainsi.

J’allais de plus en plus près de sa ceinture pour lui enlever et enfin pouvoir profiter de tout son  hêtre. Avant d’officiellement lui enlever les dernier morceaux qu’il lui restait j’eu un moment d’hésitation. Et si ce que j’avais a lui offrir ne lui convenait pas ? Et si je ne faisais pas tous sa comme il aimait ou comme il le fallait ?

Il du sentir mon hésitation car il me repris les mains et m’embrassa de nouveaux.  Aucune parole n'avais a ètre échanger nous pouvions se comprendre sans cela a cette unstant précis...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A Brunel U. depuis : 28/05/2015 Devoirs rendus : 350 ≈ âge : 28

Maksim S. Russell
on the top of the top
Voir le profil de l'utilisateur
posté 12.08.15 5:45

Je passais le plus beau et le plus intense moment de toute ma vie avec elle. J’avais l’impression que le monde s’étais arrêter de tourner autour de nous et que nous étions les seuls humains sur la terre. Je la garde contre moi et je lui retire son t-shirt pour laisser libre cour à mes lèvres sur sa peau. Je couvre de baiser la moindre parcelle de sa peau tatouer. Pour ma part, je n’en n’ai pas encore. Évidement que j’en aurai un, un jour, mais pour le moment ma peau à trop souffert des assauts de mon père. Bref, j’embrasse la moindre parcelle encré de sa peau avec plaisir et frisson.

Je la vois qui se met à genoux devant moi et je ne peux que continuer de l’embrasser. Tout ce que je veux ces passer le reste de ma vie à ses coter. J’ai envie d’elle comme j’ai envie qu’elle reste avec moi. Elle caresse du bout des doigts les cicatrices sur mes cotes et sur mes hanche et ca me fait frissonner, tressaillir même. Jamais personne ne les avais touché avant. Alors s’était un réel abandon pour moi que de la laisser faire.

Elle hésite à retirer mon pantalon et je lui caresse doucement la joue pour lui montrer que peut importe ce qui se passe je ne l’abandonnerai pas. Je la prends contre moi pour l’embrasser à nouveau avec toute l’ardeur, la passion, l’intensité et l’amour que je ressens pour elle. Je laisse alors aller les derniers morceaux de vêtement qui recouvre nos corps et s’en suis des ébat amoureux à faire friser les oreilles de nos grand-mère.

Peut de temps après, on s’accorde une pose tranquille échouer sur le canapé du salon abandonner. Je suis coucher dans le fond contre le dossier et je la serre contre moi comme si elle allait s’en aller, m’échapper à jamais. Je lui caresse doucement les hanches et les cheveux et dans un demi-sommeil, je lui murmure tendrement à l’oreille :

-Je t’aime…

Je ne sais pas si elle m’a entendu ou si elle s’est déjà assoupit mais les mots on sortit naturellement de ma bouche comme si je lui avais toujours dit. Je m’endors tranquillement dans un sommeil léger comme je n’en n’ai jamais eut depuis bien longtemps. Normalement, je dors dans un sommeil agité de cauchemars et de violence. Mais cette fois-ci, endormit avec elle dans mes bras mon sommeil est paisible.

Je me réveille quelques heures plus tard et je la lâche doucement en me levant pour ne pas la réveiller. J’avais presque oublié ou nous nous trouvions et je parcours les murs du regard un sourire mélancolique aux lèvres. Je regarde tout les photos qui couvrent les murs, les tags et les articles de journaux en me remémorant une partie de mon enfance avec mon frère. Je ne veux pas la presser, alors j’attends qu’elle se réveille d’elle-même. Je me dis plus pour moi-même que pour elle...

-C'est fou ce que vous me manquer...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité
posté 19.08.15 21:48

Lorsque je touche a ses cicatrices je le sent frissoner. Je l'embrasse encore une fois pour le rassurer. Lorsque j'arrive a la boucle de sa ceinture il me caresse la joue et ces a mon tour de frissoner. Il m'embrasse passionement et je n'est plus aucune innhibition. Ce qui devais ce passer ce passa.

Quelques temps plus tard nous sommes tout deux etendu en sous vetement sur un vienx divan. Probablement qu'il était même déjà la quand maks et son frere squattais ici. Mon compagnon me tiens dans ses bras pour ne pas que je tombe. Ce contact me fais sentir bien et me ressure tout en même temps. Je sent sa main froler mes hanches puis mes côtes. De grand frisson me parcour.

Dans un semi éveil je sent Maks bouger contre moi. Il me murmure a l'oreille qu'il m'aime et je sourie. C'est vrai que je l'aimais aussi dans le fond. Sur ses mots je m'endort d'un sommeil profond pour quelques heures.

Je me reveille dans un demi sursaut. Je suis légèrement depayser je ne sais pas ou je me trouve et je suis seul a moitier nu sur un divan. Je reprend peu a peu mes esprit et je me souviens que je suis avec Maksim dans son ancienne demeure.

Je regarde autour de moi et je vois Maks debout devant un mur entrain de regarder des photos et tout sorte de coupure de journaux ici et la sur le mur. Je me leve doucement pour ne pas faire de bruit. Je prend la chemise qui traine a coter de moi je la met. Elle sent bon. Je m'approche doucement de lui et je l'entend parler. Il se parle a lui-même en disant que son frere lui manque.

Je viens me blottir dans son dos. Il fais un peu le saut mais je l'embrasse sur l'épaule pour lui faire savoir que c'est moi.

- Tu sais je suis certaine que tu lui manquerais aussi mais il n'est pas vraiment conscient ce qui se passe...

Je le tiens plus fort dans mes bras. Pour pas qu'il soit triste. Je ne saurais pas quoi faire moi non plus si un de mes freres perdait la raison...

- Mais je ne crois pas que tu devrais penser a cela...

Je me retourne et je vais prendre la photo du petit garcon tout sourir que j'avais mise dans mon sac un peu plus tôt. Je crois qu'il est temps que je lui en parle. J'espere seulement qu'il ne sera pas facher...

- Tu sait tantot quand nous sommes arriver. J'Ai tout de suite remarquer cette photo

Je rit un peu en lui tendant.

- Tu as l'air très heureux la dessus ! Tu avais quel age ?

Je me rassit sur le divan en esperant qu'il vienne s'assoir a coter de moi.

Revenir en haut Aller en bas
posté


Revenir en haut Aller en bas

I feel like en drowning! (FEAT Aleksix Deakyns)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Sujets similaires

-
» I feel like en drowning! (FEAT Aleksix Deakyns)
» ─ Liste des Avatars Pris.
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHECK IT OUT :: ALL AROUND THE WORLD :: world :: united states of america-